Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 11:55

Socialisme--livre-Nemo-.jpgCe livre, rédigé en langage courant, se lit très facilement. Une véritable bouffée d'air frais dans une tornade de pensée unique ! L’auteur ouvre les yeux de ceux qui sont, ou ont été, éblouis par la pensée socialisante.

La socialisation, de conception marxisante, est l’aboutissement à la fois d'une contrainte imposée mais aussi d'une interaction entre l'individu et son environnement. Ce modèle, déclinant, qui repose sur l’importance des facteurs culturels et symboliques, impose d’abord le lavage de cerveau permanent, la réfutation de l'histoire, le mensonge, la division, le conditionnement, le nivellement par le bas, etc. Le socialisme ne parvient-il d'ailleurs pas à nous faire avaler des couleuvres, à concevoir l’inconcevable, à admettre l’invraisemblable ?


Dernier exemple en date : le mariage, contre nature, de deux personnes de même sexe ! Qui aurait osé suggérer d'officialiser une union aussi 
déréglée, hormis les socialistes ? N'eût-il pas été plus 
 judicieux, plus sage, d'aménager le Pacs ?

Le socialisme, insidieusement, nous inculque les pires comportements, les concepts les plus pervers et les plus bestiaux, détruit ou inverse nos valeurs, formate pour nous faire entrer dans le moule que les penseurs marxistes ont savamment façonné.

Objectif : réaliser leur rêve fou, avoir la mainmise sur la société, la conditionner, l’uniformiser, la contrôler...

G.B 

                                                             barre soleil 

Présentation de l'éditeur

La France de 2012 souffre d'un nombre attristant de problèmes, qu'elle ne pourra résoudre qu'en se délivrant de l'idéologie qui a provoqué la plupart d'entre eux en aveuglant les Français : « le socialisme ».


Dans le présent recueil, Philippe Nemo a rassemblé quelques-uns des articles qu'il a consacrés ces dernières années à cette question. Ils portent sur les problèmes institutionnels qui brident la démocratie dans notre pays, sur la censure pratique et légale qui empêche les débats sociétaux, sur l'immigration qui menace de défaire le lien social, sur l'Etat providence qui mine l'esprit de responsabilité, sur la fiscalité dont la France détient quasiment le record mondial, ou encore sur la crise profonde que connaît notre éducation scolaire et universitaire.

Mais Philippe Nemo reste raisonnablement optimiste. L'emprise du socialisme sur la gestion du pays est un phénomène récent (il remonte seulement aux années 1980) et donc superficiel. Quand le pays aura trop souffert, quand les intellectuels critiques lui auront expliqué les raisons profondes de la paralysie et de la régression qu'il subit, il se réveillera du socialisme comme d'un mauvais rêve.

 

Biographie de l'auteur

Philippe Nemo est spécialiste de philosophie politique et sociale. Il est l'auteur de nombreux ouvrages consacrés à l'histoire des idées politiques et au libéralisme, notamment Histoire des idées politiques dans l'Antiquité et au Moyen Age (PUF, 1998), Histoire des idées politiques aux Temps modernes et contemporains (PUF, 2002), Qu'est-ce que l'Occident? (PUF, 2004), ou encore Les Deux Républiques françaises (PUF, 2008). 

 

Commander à la FNAC


Partager cet article

Repost 0
Published by La Gazette Maillotine - dans Culture - livres & Loisirs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Gazette Maillotine
  • La Gazette Maillotine
  • : Le droit à la libre expression et à la critique est une des libertés fondamentales de tout être humain ! L'information ne s'épanouit que dans la liberté, et impose de cultiver le doute !
  • Contact

Recherche