Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 13:57

Laurent-resto.jpgC’est dans cette modeste cafétéria que le 31 janvier, F. Hollande a rencontré discrètement BHL, qui comme chacun sait est un véritable homme de gauche proche du peuple et des travailleurs.

Les deux "artistes" issus de la classe prolétarienne "dégustèrent en entrée une salade de mâche aux truffes pour 140 €, suivie d’un carré et selle d’agneau à 92 €, avant de clore leur repas sur un ananas rôti à 30 €." (source 24 heures actu)

Excellent repas pour la modique somme de 262 euros par personne sans compter les bons vins de l’établissement. Soit le double du menu moyen du très populaire "Fouquet’s", où notre Président de la République a cru bon fêter sa victoire de 2007.  

Que le peuple marche dans la combine est assez étonnant !!! Qui a dit, fort justement : "les français sont des veaux" ???

 link

Repost 0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 16:18

Hollande-impots.jpgLe socialisme ambiant aidé par une presse bassement dévouée à son élévation maximale, dont nous connaissons la logique dans la régression, semble vouloir rendre à l’impôt son caractère de tribut. C’est le pillage régularisé, légalisé, avec la complicité, lâche ou naïve, de ceux qui en seront, demain, les premières victimes.  

Si le PS est élu, " l'assurance-vie sera soumise au barème de l'impôt sur le revenu (IR) ". Concrètement, cette mesure pénaliserait tous les ménages imposés à partir de la deuxième tranche d'IR, celle à 14%, c'est-à-dire ceux dont les revenus annuels dépassent 11.900 euros par part.

Au lieu d'être imposés à 7,5% après huit ans, leurs produits d'assurance-vie seraient taxés marginalement à 14%, 30% ou 41%, voire même 45% et 75% si le PS introduisait ces deux taux supplémentaires dans le barème de l'IR. En outre, le PS pourrait également supprimer les abattements de 4600 euros par personne qui réduisent d'autant les revenus d'assurance-vie imposés.

" L'assurance-vie est le poumon de notre économie. Elle assure 50% du financement domestique de la dette publique française ".


Hollande est une calamité, car ce nouvel impôt s'apparente à du vol pur et simple. Souhaitons que les détenteurs de contrats " d'assurance vie " réagissent et aient un minimum de jugeote, qu'ils voteront pour tout candidat de leur choix, bien entendu, mais avant tout contre Hollande, qui veut les dépouiller de leurs petites économies ...

Repost 0
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 22:47

Hollande-Lyon.JPGDepuis que N. Sarkozy s'est déclaré candidat, F. Hollande est prêt à tout pour garder sa place de favori des sondages ! C’est promesses démagogiques sur promesses démagogiques, le candidat des médias fait montre d’un manque évident de réalisme, tant au plan économique que plus généralement dans la gestion de la société.

S’il devient président, deux hypothèses : soit il respecte ses promesses, et dans ce cas on court à la catastrophe à très court terme, soit il prend conscience des réalités et fera tout le contraire de ses promesses ce qui provoquera une crise politique.


Dans tous les cas de figure, si vous voulez voir fleurir des mosquées à chaque coin de rue, assister à l’augmentation des coûts de production, à la destruction de notre industrie, à la vente de la France à l'encan, à l’effondrement de l'Education nationale, à la dégradation des institutions de santé, à la disparition de nos valeurs fondamentales, à la promulgation de lois dans la précipitation pour faire plaisir aux lobbys de tous bords et autres ethnies, à une immigration totalement incontrôlée, à la régularisation de tous les clandestins, à la présence de ministres communistes au gouvernement, obtenir en prime la foire d'empoigne qui débouchera sur la révolution à très court terme ...
 

Alors, élisez Flanby !

Repost 0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 11:03

hollande-grimace.jpgLe naturel forain de Hollande ne cherche pas à convaincre, mais à manipuler selon les méthodes éprouvées du socialo-marxisme, avec son vocabulaire de fanfaron, sa désinvolture vulgaire du petit chef qui se croit tout permis parce qu’il se retrouve, à sa grande surprise, en tête des sondages.

Il a beau dire ce qu’il a à dire en adoptant la gestuelle de l’infâme Mitterrand, ce qu’il dit reste invariablement politiquement dangereux ou essentiellement polémique ! Hollande, est constamment dans l’invective, la critique non argumentée, le mensonge qui lui colle à la peau, tout en sachant qu’il bénéficiera du concours appuyé des médias qui donneront à ses propos la résonance qui leur manque.

Si les autres candidats règnent par le verbe, insufflant dans leur rhétorique les illusions d’une politique de théâtre. Lui, tyrannise par une esbroufe de commis-voyageur qui ne parvient pourtant pas à estomper le pédantisme propre à la gauche caviar.

S’il n’était pas soutenu à bout de bras par les médias, ses exhibitions électorales l’auraient déjà disqualifié depuis longtemps. Son penchant barnumesque fait penser au "clown". Encore que ! Un clown fait rire, Hollande fatigue.

Il a le profil du vieux politicien radical, avec ses assurances d’inconséquent et ses rengaines mitterrandiennes éculées, alors qu’il se présente comme le rénovateur de la pensée et de l’action politiques, voire le pape de la modernité. Ce moins que rien politique, disons ce pas grand-chose, qui ne va jamais au bout de rien, est néanmoins un esbroufeur de première comme il n'est pas permis de l'être. 

Ce serait à pouffer, s’il ne s’agissait pas du devenir de notre Pays, qui, en dépit des sondeurs, et après un rapide calcul de premier tour, a toujours obstinément le cœur bien à droite  

 

Repost 0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 16:06

claude-gueantLa gauche et une partie des médias ont cherché à instrumentaliser une phrase prononcée par Claude Guéant.

Durant cette campagne présidentielle au parfum dominant, ce sont surtout ceux qui se risquent dans l’espace public à défendre les valeurs qui font la France qui sont visés par les médias, et font l’objet de dénonciations calomnieuses, de campagne de presse visant à les détruire politiquement et à souiller leur réputation. Le moindre mot sujet à interprétation les met sur le banc des accusés d’être sur la mauvaise pente, de déraper vers le pire, de véhiculer des idées dangereuses, et sont dénoncés comme de vils mal-pensants par les médias et la gauche de plus en plus embourbés dans leur idéologie éculée.

Les journalistes flinguent à vue ceux qui pensent ou s’expriment autrement qu’eux. Comment faire la part de la bêtise et de la méchanceté dans ces opérations de démolition. La bêtise intervient rarement à l’état pur puisqu’elle est idéologisée par des passions malveillantes.


Certes, dans un contexte tendu, le terme civilisations n'est, même s’il est irréprochable, pas forcément adapté. Pourtant, il est incontestable que les civilisations, ou disons cultures, qui soutiennent l'égalité homme-femme, la liberté de pensée, la liberté d'expression, l’égalité des droits et des devoirs sont à l’évidence meilleures que les autres.

 Et puis Claude Guéant a raison de dire que les civilisations ne se valent pas, puisque de toute façon c’est le cas. Demandez donc à un Saoudien s'il considère que la civilisation arabe est la même que la civilisation occiendale ! A qui viendrait l'idée de le traiter pour autant de "néoréac" ? Ne dit-on pas généralement, gens de gauche compris, que les cultures s'apportent, s’enrichissent lorsqu’elles se côtoient, se mêlent ? Et c'est tant mieux !

La vérité est que les biens pensants se présentent comme les adeptes de la nouvelle religion de l’Humanité, dont les droits de l’homme constituent le bréviaire. Il est hors de question d’échapper au conformisme moral, aux bons sentiments. De plus la globalisation accélère l’uniformisation, qui elle, ne favorise pas les rapports humains. L’uniformité est la mère du conformisme, et nous savons tous que le conformisme bourgeois engendre l’intolérance ! Tout ce qui n'est pas conforme dérange ! 

Aujourd’hui la doxa, relayée par les médias, impose sa volonté aux minorités avec arrogance et mépris. L’anticonformisme est justement une minorité. D’où découlent, d’une part, la démonologie de notre époque : "droitiste, conservateur, réactionnaire, fasciste, raciste, etc.", et, d’autre part, l’angéologie qui lutte contre les ennemis des bonnes causes : "progressistes, antifascistes, anti-réac, révolutionnaires, etc."

L’angéologie a intégré dans sa rhétorique des normes compassionnelles liées à l’utopie communiste. La France progressiste se distingue par un haut degré de haine de soi mêlée de honte. Un mixte funeste érigé en idéal collectif. Idéal collectif qui conduit à la stagnation dans l’indignation rétrospective, la mauvaise conscience, et qui ne peut-être qu’autodestructeur. Il s’invente, pour exister, un ennemi farouche : le "néoréac".
 

Le progressiste est satisfait d’être ce qu’il est, sans même savoir qu’il incarne le conformisme idéologique même. En dépit de ses idées nébuleuses habillées de vieux mots, puisés dans le vocabulaire féérico-politique de la modernité, les néo-progressistes, au naturel méchant et hargneux, se donnent souverainement le droit de juger et de condamner publiquement ceux qui refusent d’adhérer à leur politique niaise et moralisante.

  Claude Guéant est le "néoréac" idéal, la bonne tête de turc des biens pensants...

Repost 0
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 14:30

Brigitte Bardot fumeBrigitte Bardot qui est régulièrement, insultée, raillée et dénigrée par une certaine presse ou le microcosme du Showbiz, en dépit de l’âge et des modes, est, et restera, Madame Bardot !

Elle est, a toujours été, intelligente, belle, altruiste et libre ! Qu’importe ses opinions controversées, c’est son affaire, pas la nôtre ! Comme si ses détracteurs étaient des modèles ! Elle a cet esprit frondeur qui déclenche les réactions, contrairement à un tas de célébrités qui sont d'une totale insignifiance et d’un conformisme affligeant.

Brigitte Bardot c’est la femme, la passion, le feu sous la cendre, le Mistral qui dégage le ciel, la liberté de pensée et d’expression !

Enviée, adulée dans sa jeunesse, elle a été un modèle pour des millions de jeunes femmes. Globalement elle est une femme formidable, authentique, généreuse, belle, malgré les rides, et qui, et ce n’est pas rien, soutient la cause animale, plutôt que de courir les salons de beauté, comme certaines vieilles actrices, devenues hideuses tellement elles se sont faites botoxer ou opérer le visage.

Madame Bardot vous êtes, n’en déplaise à la doxa, une "Femme", et qui plus est, une Femme formidable !


Gérard B

Repost 0
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 19:00

néo reacPrésentation de l'éditeur

Il y a urgence. À la veille de l'élection présidentielle, le citoyen lucide ne doit plus craindre de se revendiquer littéralement réactionnaire, c'est-à-dire de prêter son concours à des réactions politiques destinées à éviter les désastres qu annoncent les effondrements de l'État-providence et de l'État-nation.
 
La réalité le prouve : les dirigeants se montrent incapables de s'extraire seuls du politiquement correct qui empêche de nommer les choses et qui confond progrès et fuite en avant.
 
L'islam le plus radical est, en France, le principal bénéficiaire de cet aveuglement. La France indignée, qui fulmine sur le Web, enjoint les élites de se réveiller avant qu'il ne soit trop tard. Elle ne désire pas revenir à un ancien monde. Elle entend défendre la modernité et l'humanisme, menacés par l'enseignement de l'oubli et de la non-appartenance.
 
Le réactionnaire du XXIe siècle est un démocrate déçu et de plus en plus irrité, venu de la droite comme de la gauche. La pensée conforme le croit irrécupérable et veut l'offrir à Marine Le Pen.
 
Le « néoréac » est, en réalité, en résonnance avec la société civile qui a décidé de reprendre son destin en main. Il peut être le socle politique d'une future Union nationale. Il est le nouveau moderne.



Repost 0
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 10:48
sciences PoII sera désormais possible d’entrer dans cet établissement prestigieux sans épreuve écrite et sur simple dossier - autant dire à coup de piston.

Plus étonnant encore, l’épreuve de culture générale sera supprimée.

Cette décision incongrue s’inscrit dans le cadre d'une réforme de fond plus large : les écoles de journalisme ont déjà supprimé de leurs examens d’entrée la culture générale ! Même chose dans les concours administratifs.


La raison majeure de cette révolution est double :

- le désastre de l’éducation nationale d’une part,
- le caractère jugé "discriminant" de la culture générale qui éliminerait les "pépites" des banlieues !!!

A Science Po les étudiants se targuent de connaitre la carrière d’un Jamel Debbouze ou de Lady Gaga mais ignorent jusqu’à l’existence même de Garcia Lorca.

Étonnant, non ?


Vidéo - Pierre Bénichou

Lire l'article du Point


Repost 0
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 14:51
Vendée génocideLe génocide a été conçu au niveau de la Convention, dès le 1er Aout 1793, qui avait voté une loi d'extermination et d'anéantissement de la Vendée. Cette décision fut appliquée et mise en œuvre en janvier 1794 par le général Turreau.
 
Le problème de la Vendée est donc comparable à celui que rencontrent les Arméniens et les autres génocides commis par les communistes et les nazis.

La négation de ces crimes est inadmissible. Avant de condamner le génocide Arménien la France aurait dû balayer devant sa porte et reconnaitre le génocide contre la Vendée, et abroger officiellement les lois d'extermination et d'anéantissement prises à l'encontre des Vendéens et signées par Robespierre en 1793. Lois abjectes qui font toujours partie de notre dispositif législatif, et qui contribuent à maintenir l’idée incroyable que ce qui s’est passé en Vendée était juste et nécessaire.

Imaginons un tel processus concernant les génocides des arméniens ou des juifs, le scandale serait immédiat …
Repost 0
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 14:09

hollande2Hollande c'est avant tout une image, certes très floue, mais une image. Une image, rien qu'une image créée de toutes pièces par les médias !

Puisque politiquement il n'existe pas, il lui faut donc occuper le terrain, critiquer systématiquement son adversaire direct, brasser de l'air, faire du bruit, des grands mouvements, des déclarations tonitruantes.
 

Le choix de ses mots n'est pas innocent : "si c’était moi", "il faut que", "y'a qu'à". Son phrasé vient appuyer une terminologie et une gestuelle, gestuelle fabriquée et ridicule, qui tentent de masquer un vide politique indiscutable. Il surfe avec jubilation sur les conséquences de la crise et savoure les intrigues anti Sarkozy. 

Hollande n’a rien d’essentiel à proposer aux français, il conduit donc une politique de petites phrases assassines et de poudre aux yeux. Il carbure au politiquement correct et aux effets de mode. C'est le champion de la politique politicienne.

 Hollande a besoin du reflet de son image dans le miroir des médias pour exister ...  

Repost 0

Présentation

  • : La Gazette Maillotine
  • La Gazette Maillotine
  • : Le droit à la libre expression et à la critique est une des libertés fondamentales de tout être humain ! L'information ne s'épanouit que dans la liberté, et impose de cultiver le doute !
  • Contact

Recherche