Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 11:20

honoré de balzac château en TouraineMettant à profit les recommandations du médecin pour soigner un vilain rhume, bien calé dans mon fauteuil, j’ai relu, pour la énième fois " Le lys dans la vallée ".

Merveilleux roman d’éducation sentimentale qui, en son temps, devint un best-seller littéraire, et dont d’autres écrivains, en particulier Flaubert pour " l'Éducation sentimentale ", se sont fortement inspirés

" Le Lys dans la vallée ", est l’histoire de l’amour passionné, bien que platonique, entre Félix de Vandenesse, le petit dernier d’une famille noble, qui raconte son enfance durant laquelle il se sentit rejeté, voire exécré, et la prude épouse du comte de Mortsauf. Récit des plaisirs interdits et du désir réprimé, " Le Lys dans la vallée " est à la fois, de tous les romans de Balzac, l’un des plus chaleureux et des plus désillusionnés.

Avec un subtil lyrisme, le symbolisme floral qui se dégage du passage sur les bouquets est d'une force épistolaire peu commune. En mariant les différentes fleurs, Félix laisse entrevoir une sensualité, une visée érotique avec ce bouquet conciliateur, voire entremetteur, mais également une percée vers une atteinte de la morale, de la religion. Derrière Felix c'est Balzac qui se cache. 


L'adieu à Madame de Mortsauf figure parmi les récits romanesques les plus touchants qu'il m'ait été donné de lire.

Cette intrigue amoureuse a été écrite, pour partie, au château de Saché en Indre et Loire (photo ci-contre), là où H. de Balzac séjournait souvent pour écrire. " Le Lys dans la vallée ", un beau classique, enrichissant, instigateur, où l'auteur chante, certes avec retenue, son amour pour sa Touraine natale.

L'un des meilleurs romans de Balzac, si ce n'est le meilleur.

Repost 0
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 11:55

Socialisme--livre-Nemo-.jpgCe livre, rédigé en langage courant, se lit très facilement. Une véritable bouffée d'air frais dans une tornade de pensée unique ! L’auteur ouvre les yeux de ceux qui sont, ou ont été, éblouis par la pensée socialisante.

La socialisation, de conception marxisante, est l’aboutissement à la fois d'une contrainte imposée mais aussi d'une interaction entre l'individu et son environnement. Ce modèle, déclinant, qui repose sur l’importance des facteurs culturels et symboliques, impose d’abord le lavage de cerveau permanent, la réfutation de l'histoire, le mensonge, la division, le conditionnement, le nivellement par le bas, etc. Le socialisme ne parvient-il d'ailleurs pas à nous faire avaler des couleuvres, à concevoir l’inconcevable, à admettre l’invraisemblable ?


Dernier exemple en date : le mariage, contre nature, de deux personnes de même sexe ! Qui aurait osé suggérer d'officialiser une union aussi 
déréglée, hormis les socialistes ? N'eût-il pas été plus 
 judicieux, plus sage, d'aménager le Pacs ?

Le socialisme, insidieusement, nous inculque les pires comportements, les concepts les plus pervers et les plus bestiaux, détruit ou inverse nos valeurs, formate pour nous faire entrer dans le moule que les penseurs marxistes ont savamment façonné.

Objectif : réaliser leur rêve fou, avoir la mainmise sur la société, la conditionner, l’uniformiser, la contrôler...

G.B 

                                                             barre soleil 

Présentation de l'éditeur

La France de 2012 souffre d'un nombre attristant de problèmes, qu'elle ne pourra résoudre qu'en se délivrant de l'idéologie qui a provoqué la plupart d'entre eux en aveuglant les Français : « le socialisme ».


Dans le présent recueil, Philippe Nemo a rassemblé quelques-uns des articles qu'il a consacrés ces dernières années à cette question. Ils portent sur les problèmes institutionnels qui brident la démocratie dans notre pays, sur la censure pratique et légale qui empêche les débats sociétaux, sur l'immigration qui menace de défaire le lien social, sur l'Etat providence qui mine l'esprit de responsabilité, sur la fiscalité dont la France détient quasiment le record mondial, ou encore sur la crise profonde que connaît notre éducation scolaire et universitaire.

Mais Philippe Nemo reste raisonnablement optimiste. L'emprise du socialisme sur la gestion du pays est un phénomène récent (il remonte seulement aux années 1980) et donc superficiel. Quand le pays aura trop souffert, quand les intellectuels critiques lui auront expliqué les raisons profondes de la paralysie et de la régression qu'il subit, il se réveillera du socialisme comme d'un mauvais rêve.

 

Biographie de l'auteur

Philippe Nemo est spécialiste de philosophie politique et sociale. Il est l'auteur de nombreux ouvrages consacrés à l'histoire des idées politiques et au libéralisme, notamment Histoire des idées politiques dans l'Antiquité et au Moyen Age (PUF, 1998), Histoire des idées politiques aux Temps modernes et contemporains (PUF, 2002), Qu'est-ce que l'Occident? (PUF, 2004), ou encore Les Deux Républiques françaises (PUF, 2008). 

 

Commander à la FNAC


Repost 0
Published by La Gazette Maillotine - dans Culture - livres & Loisirs
commenter cet article
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 23:08

Esprit, éloquence, goût démesuré pour la citation, Lucchini a construit son personnage, remarquable, sur les plateaux de télévision, grâce à un sens de l'observation des plus pénétrants, d’exposés et d’interprétations très personnels, raffinés, piquants, et toujours ponctués de mots d'esprit savoureux. 

 Ici, chez Drucker, il fait son Show, et profite de l'audience pour égratigner au passage une gauche infatuée et suffisante. Certes, Lucchini est un personnage atypique, voire un peu déjanté, mais tellement brillant !

 

 

Repost 0
Published by La Gazette Maillotine - dans Culture - livres & Loisirs
commenter cet article
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 19:35

LINCOLN 1Ce film, au rythme lent, s’avère être une longue bataille juridique sur l’esclavagisme, avec en filigrane " The Civil War ". On y palabre longuement de légalité, de lois, d’amendements. On vote, on achète même les voix d’élus du parti Démocrate pour que le 13e amendement puisse passer. 


C'est un film étonnant dans son progressisme, Spielberg escamote totalement la question économique de l'esclavage, qui est la raison essentielle de la guerre déclarée par le Nord au " Deep South ", tout en tambourinant que le monde regarde les Etats Unis alors qu'à l'époque la majorité des pays européens avaient déjà émancipé les Noirs ! Il eût été de bon ton de rappeler que les manufactures du Nord engrangeaient d’énormes profits en travaillant le coton en provenance du Sud, donc le fruit du travail de l’esclavage tant décrié. Ce côté parti-pris et caricatural, qui nous est imposé durant le film, devient à la longue pénible.

L’Histoire est romancée, et l'évènement d’une ampleur sans précédent, ainsi que la fin du conflit "The War of Northern Aggression", sont basés sur des mensonges et des tromperies bien réels. Le Lincoln de Spielberg, prend donc des libertés avec la vérité historique.


Au plan cinématographique, les photos sont superbes, les cadrages subtiles, et la prestation d’une brillante distribution est à saluer, en particulier celle de Daniel Day-Lewis. Même si les bavardages peuvent parfois agacer certains, les passionnés d’Histoire des E.U, eux, finissent par y trouver leur compte, et sortent de la salle avec l’envie d’en savoir un peu plus, et de vérifier leurs connaissances sur les grands hommes qui ont fondé les Etats Unis d’Amérique.

Cinéphiles en quête d’action, d’aventures ou de romance, s’abstenir ! Un rang devant, une jeune fille a dormi durant la seconde moitié du film...

 


 

Repost 0
Published by La Gazette Maillotine - dans Culture - livres & Loisirs
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 20:25

diane-gauthier.jpgCertes les paroles de cette chanson sont à mille lieues de celles proposées par la culture "hip hop" promue par l’inconséquent Jack Lang, alors ministre de la culture. Mais bon, il aussi temps de reconsidérer que la France n'est pas peuplée que d'incultes violents, et que la culture ne se réduit pas qu’à un genre musical dont les adeptes se proposent de niquer la France !

Cette chanson appelle à la réflexion et la méditation. Les textes, tout simples, dictés par le cœur, magnifiquement interprétés et soulignés de douces mélodies, permettent à chacun de trouver les éléments nécessaires à l‘apaisement et la sérénité. 

                                                       barre-soleil.jpg

La Prière de la Sérénité '' (écrite par des moines du Moyen Age)''

Si, dans ta vie, un jour tu devais pleurer,
Te sentant bien seul, loin de ceux que tu as aimés.
Dis toi bien qu’il y aura toujours quelqu’un qui te montrera le droit chemin.
 

Écoute ces mots, car moi qui te les dis, je n’ai pas toujours été ce que je suis.
J’ai connu bien des pleurs, des paniques,et des misères,
Alors récite avec moi cette prière.
 

Mon Dieu donne-moi la sérénité,
d’accepter toutes les choses que je ne peux changer.
Donne-moi le courage de changer les choses que je peux,
Et la sagesse d’en connaître la différence.
 

Tu devras aussi te prendre en main,
Si tu veux changer ton destin,
Laisse de côté les choses qui te détruisent,
Tu auras alors de belles surprises.
 

Pour toi, chaque jour deviendra ensoleillé,
Ton coeur s’ouvrira à l’amour.
Ne vis qu’un jour à la fois si tu veux en profiter,
Et tu seras heureux pour toujours.

Mon Dieu donne-moi la sérénité,
d’accepter toutes les choses que je ne peux changer.
Donne-moi le courage de changer les choses que je peux changer
Et la sagesse d’en connaître la différence.
 

Quand ma patience est à bout, aide-moi à la retrouver.
Apprends-moi à faire face aux difficultés avec calme et sérénité.
Lorsque, je suis à court de réponses vives et d’explications intelligentes,
Permets que cesse le flot de questions, au moins pendant un court moment.
 

Mon Dieu donne-moi la sérénité,
d’accepter toutes les choses que je ne peux changer.
Donne-moi le courage de changer les choses que je peux,
Et la sagesse d’en connaître la différence.
 

Et quand j’ai l’impression que les journées sont trop brèves
pour que je puisse accomplir toutes les tâches qui m’attendent,
Fais au moins que je trouve le temps de faire le plus important,
le temps d’écouter, le temps d’aimer
et le temps de rire aussi.
 

Mon Dieu donne-moi la sérénité
D’accepter toutes les choses que je ne peux changer,
donne-moi le courage de changer les choses que je peux changer
Et la sagesse d’en connaître la différence.
 

 

Repost 0
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 14:30

Brigitte Bardot fumeBrigitte Bardot qui est régulièrement, insultée, raillée et dénigrée par une certaine presse ou le microcosme du Showbiz, en dépit de l’âge et des modes, est, et restera, Madame Bardot !

Elle est, a toujours été, intelligente, belle, altruiste et libre ! Qu’importe ses opinions controversées, c’est son affaire, pas la nôtre ! Comme si ses détracteurs étaient des modèles ! Elle a cet esprit frondeur qui déclenche les réactions, contrairement à un tas de célébrités qui sont d'une totale insignifiance et d’un conformisme affligeant.

Brigitte Bardot c’est la femme, la passion, le feu sous la cendre, le Mistral qui dégage le ciel, la liberté de pensée et d’expression !

Enviée, adulée dans sa jeunesse, elle a été un modèle pour des millions de jeunes femmes. Globalement elle est une femme formidable, authentique, généreuse, belle, malgré les rides, et qui, et ce n’est pas rien, soutient la cause animale, plutôt que de courir les salons de beauté, comme certaines vieilles actrices, devenues hideuses tellement elles se sont faites botoxer ou opérer le visage.

Madame Bardot vous êtes, n’en déplaise à la doxa, une "Femme", et qui plus est, une Femme formidable !


Gérard B

Repost 0
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 19:00

néo reacPrésentation de l'éditeur

Il y a urgence. À la veille de l'élection présidentielle, le citoyen lucide ne doit plus craindre de se revendiquer littéralement réactionnaire, c'est-à-dire de prêter son concours à des réactions politiques destinées à éviter les désastres qu annoncent les effondrements de l'État-providence et de l'État-nation.
 
La réalité le prouve : les dirigeants se montrent incapables de s'extraire seuls du politiquement correct qui empêche de nommer les choses et qui confond progrès et fuite en avant.
 
L'islam le plus radical est, en France, le principal bénéficiaire de cet aveuglement. La France indignée, qui fulmine sur le Web, enjoint les élites de se réveiller avant qu'il ne soit trop tard. Elle ne désire pas revenir à un ancien monde. Elle entend défendre la modernité et l'humanisme, menacés par l'enseignement de l'oubli et de la non-appartenance.
 
Le réactionnaire du XXIe siècle est un démocrate déçu et de plus en plus irrité, venu de la droite comme de la gauche. La pensée conforme le croit irrécupérable et veut l'offrir à Marine Le Pen.
 
Le « néoréac » est, en réalité, en résonnance avec la société civile qui a décidé de reprendre son destin en main. Il peut être le socle politique d'une future Union nationale. Il est le nouveau moderne.



Repost 0
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 19:01

de Gaulle messages

Sa détermination après la débâcle de 1940, ses qualités de stratège, son efficacité, son calme et son effacement de la scène publique lui ouvrent indéniablement les portes du Club très fermé des grands de ce monde.


Aujourd’hui nous pouvons juger à loisir le gouffre qui sépare un homme d'Etat et les pignouffes qui ambitionnent de nous gouverner dès mai prochain …

 

  link

Repost 0

Présentation

  • : La Gazette Maillotine
  • La Gazette Maillotine
  • : Le droit à la libre expression et à la critique est une des libertés fondamentales de tout être humain ! L'information ne s'épanouit que dans la liberté, et impose de cultiver le doute !
  • Contact

Recherche